head fondation

Un travail pour tous ... sans ambiguïté

Le mot du président (pour fil actus)

Le mot du président

 

 

UN TRAVAIL POUR TOUS... SANS AMBIGÜITÉ
 

C'est la 7ème lettre d'information et sans doute la plus importante puisqu'il appartient, ces jours-ci, à l'AGEFIPH et aux Ministères de statuer sur le sens de notre action.

Dans son dossier handicap de septembre, le journal de FO Métallurgie éclaire de son regard syndical la modernité de l'AMIPI.

Alignée sur l'exigence de nos clients, l'activité industrielle qui nous est confiée nous permet de mettre en œuvre les apprentissages qui développent le cerveau, redonnent confiance et conduisent à l'autonomie des personnes fragilisées par un handicap d'origine neurologique. "La Fondation réussit là où la psychiatrie échoue lorsqu'elle enferme les gens dans leur maladie." notait le professeur Oughourlian lors de sa visite de l'usine du Mans le 6 septembre.

Depuis 2009, la hausse de l'activité de la Fondation, qui répond aux enjeux RSE de nos clients et territoires, a généré 300 nouvelles embauches et 82 insertions réussies, représentant une non-dépense publique de 20,4 M€.

Pourtant, cette dynamique sera menacée si des décideurs, trop éloignés des territoires et de l'usine, ne mesurent pas l'impact d'activités manuelles industrielles comme le câblage sur le développement cognitif. Pourquoi ces activités qui ont été massivement délocalisées, ou d'autres qui sont actuellement robotisées ne sont-elles pas récupérées dans un nouveau cadre socialement innovant qui privilégie l'accès de tous au travail ?

Oui ce débat démocratique doit avoir lieu mais il ne sera utile et serein que si il est mené conjointement par des scientifiques, des industriels ou entrepreneurs et les élus et tous les corps intermédiaires qui représentent la population.

Une piste sérieuse est ouverte avec le modèle économique de l'innovante Fédération TZCLD*, dont la Fondation AMIPI a rejoint le conseil d'administration. Leur logique est radicalement simple : "rediriger les budgets publics issus des coûts de la privation d'emploi pour financer les emplois manquants en assurant de bonnes conditions de travail". Notre vision est commune : c'est celle du travail qui permet le vivre ensemble en conférant à chacun une autonomie, une responsabilité.

Cet été, une nouvelle UPAI "Usine de Production, d'Apprentissages et d'Insertion" est sortie de terre en métropole nantaise : une façon pour nous d'anticiper avec confiance les arbitrages à venir.


JEAN-MARC RICHARD - Président de la Fondation
 

Editorial paru dans la lettre d'informations AMIPI de septembre 2017
> Découvrir cette lettre d'informations en intégralité
 

* TZCLD : Territoire Zéro Chômeur Longue Durée