head fondation

La Fondation AMIPI participe à la 2ème conférence internationale de la trisomie 21

Congrès Chicago juin 2017
Congrès Chicago juin 2017

Début juin, la Fondation AMIPI s'est rendue à Chicago pour participer à la seconde conférence internationale de la Trisomie 21.

 

Organisé par la Société pour la Recherche sur la Trisomie 21, dont le Dr Marie-Claude Potier, chercheure à l'ICM et partenaire de la Fondation, est la secrétaire générale du bureau parisien, ce congrès intitulé « Paving the way for therapy » a réuni de nombreux chercheurs et associations venus d'horizons différents. Pour la Fondation, ce fut l'occasion de faire un état des lieux sur la recherche fondamentale sur cette pathologie, de présenter son travail sur les thérapies par le travail manuel et de nouer des contacts dans la perspective de futures collaborations scientifiques.

 

La Fondation s'est particulièrement intéressée aux travaux des chercheurs Stefano Vicari(1), Pamela Banta Lavenex(2) et Angela Lukowski(3), qui ont mis en lumière différentes caractéristiques de l'apprentissage des personnes atteintes de trisomie 21. Leurs découvertes sur la mémoire procédurale de ces personnes, sur les conditions qui facilitent leur apprentissage, sur les interactions entre mémoire spatiale et mémoire visuelle, et surtout sur la part des sollicitions sociales dans la construction de la mémoire « confirment la recherche expérimentale que la Fondation mène depuis 50 ans grâce à ses  méthodes d'apprentissages qui lui ont valu la reconnaissance d'utilité publique en 2005 » souligne Marie-Laure Blandin, directrice de la Fondation en charge des apprentissages.

 

« Des scientifiques se sont réjouis de voir leurs recherches trouver une application concrète dans un projet comme celui de la Fondation AMIPI. Des liens se sont créés, des rendez-vous ont été pris, certains d'entre eux viendront prochainement en France découvrir le travail de la Fondation. » ajoute Caroline Gaborieau, adjointe à la Direction Qualité.

 

En allant ainsi à la rencontre de la communauté scientifique, la Fondation AMIPI veut interpeller les chercheurs sur la place essentielle du travail, spécifiquement manuel, en milieu industriel, dans la prise en charge des pathologies cognitives.
Dans cette perspective, la Fondation offre un espace d'observation et d'expérimentation exceptionnel. Grâce à ce congrès, des contacts ont été pris pour de futures rencontres qui s'annoncent riches en enseignements et réflexions !

 

(1) Stefano Vicari (Directeur de l'Unité neuropsychiatrique infantile - Children Hospital Bambino Gesu, Rome)
(2) Pamela Banta Lavenex (chercheuse en développement cognitive -Université de Lausanne, Institut de psychologie)
(3) Angela Lukowski (Vice-présidente, professeur associée au département de psychologie et comportement social - Université de Californie)