head fondation

Propositions d’actions en faveur d’un social responsable : la rentrée promet d’être riche

Edito
Edito

Chers AMIPIens,

 

 Découvrez dans cette lettre estivale nos raisons d’être des prochaines semaines et mois : le programme de la rentrée promet d’être riche !

Porter nos convictions est la façon la plus efficace de nous aider. En effet « la Fondation AMIPI-Bernard VENDRE appartient à ceux qui la soutiennent », ce message est gravé sur la plaque inaugurale de l’usine apprenante et inclusive de Nantes Métropole. L’engagement à nos côtés de la Fondation Malakoff Médéric Handicap illustre parfaitement ce principe : nous remercions particulièrement les administrateurs, les salariés de cette institution ainsi que Pascal Andrieux et Sylvie Kaczmarek qui partagent et portent nos convictions. Début juillet, nous avons eu la joie de les accueillir au sein de l’usine de Nantes, ainsi que 50 jeunes venus du monde entier réunis pour réfléchir sur « An education for a better future ».

Quelle société souhaitons-nous laisser aux générations à venir ? Quelles sont les propositions pour agir en faveur d’un social responsable et permettre à tous ceux en capacité de travailler d’avoir accès à l’emploi ? Ne pas laisser certains sur le bas-côté, permettre à tous de travailler et trouver sa juste place dans la société est le programme proposé par l’AMIPI.

 

Cela dit, pour s’en sortir massivement il faudra revisiter le travail et son organisation. Le percevoir comme une thérapie du comportement. Corriger certaines erreurs du passé deviendra alors évident et cela passera en particulier par la revalorisation du travail manuel qui utilise tous les sens, notamment le toucher, la vision, l’ouïe et même l’audition et la proprioception.

Il s’agira aussi de privilégier le coût global du travail au coût global du non travail comme le fait l’association TZCLD (Territoires zéro chômeur de longue durée) que nous soutenons dans sa vision et sa méthode. Cela ne peut se faire que si on comprend l’utilité de l’œuvre de Maurice et Maryse Vendre pour le développement des cerveaux individuels et collectifs à un moment où il est si facile d’affecter le travail à des robots plutôt qu’à des femmes et des hommes bien réels.

L’ouvrage du Professeur Oughourlian, « Le travail qui guérit » dont la sortie est prévue en octobre 2018, sur « l’expérience AMIPI » permettra de transmettre à des centaines de milliers de personnes concernées notre histoire et nos expertises

 

JEAN-MARC RICHARD
Président de la Fondation

 

Accéder à la lettre d'information de l'été 2018

 
 
Rechercher un article par mots clés :
insertion RSE