head actu

Vision de la Fondation

Quel est le sens d'une société qui exclut du travail des personnes pourtant aptes à travailler ?

On estime en France à 600 000* le nombre de personnes en situation de handicap, en capacité de travailler mais privées d'emploi.

Nous sommes tous concernés par l'édification d'une société qui fait une place aux plus fragiles. Comment transformer nos modes de pensée et nos processus de décision pour réussir, en France, ce défi?

Forte de son expérience d'insertion, la Fondation veut entrer en dialogue avec les décideurs économiques et politiques, territoriaux et nationaux. Les apprentissages, inventés par Maurice Vendre et la Fondation, éclairent les conditions de succès en matière d'insertion et surtout nous disent et redisent que le progrès est possible, avec la mobilisation de tous les acteurs concernés.

Développer les personnes par des apprentissages adaptés, notamment au travers du travail manuel en usine.

Revitaliser les territoires par la défense de l'emploi industriel et le développement de lieux d'apprentissages tournés vers l'insertion en milieu ordinaire

Optimiser la dépense publique en réallouant des prélèvements considérables sur des emplois en entreprise principalement industrielle, pouvant offrir des emplois manuels.

Tels sont les défis portés aujourd'hui par la Fondation AMIPI - Bernard VENDRE,

Tels sont les enjeux des partenariats que nous voulons bâtir ensemble.

 

 

* Source chiffres:

Chômage: 413 421 demandeurs d'emploi handicapés i.e bénéficiaires de la RQTH (Reconnaissance de Qualité de Travailleur Handicapé. Source: Pôle Emploi, Catégorie ABC au 31/12/2013. à

AAH (Allocation pour Adulte Handicapé) : 588 429 bénéficiaires sans Emploi et hors ESAT mais en capacité de travailler, dont 300 575 avec un taux d'invalidité de 50 à 79%. Source: CNAF -Données au 31/12/2013

Les personnes en situation de handicap mental sont particulièrement touchées par ces difficultés d'accès à l'emploi. Elles représentent au moins 20% des bénéficiaires de l'AAH - et 7% des bénéficiaires de la  RQTH. Sources - DREES, enquête AAH 2007 et AGEFIPH - Bilan 2013